La Commission Sportive a remis à jour son guide destiné aux clubs organisateurs de compétition. Dans celui-ci, la FFVV réaffirme le fait que les compétitions de vol à voile doivent le moins possible pénaliser les autres activités VFR et donne quelques pistes pour que les démarches administratives (NOTAM, ZRT) aillent dans ce sens.

A lire ici :  Guide d’organisation d’une compétition (v1.12 – 30 janvier 2011)

Dans une mise à jour de la note permanente 4.1 relative à l’organisation des compétitions, la commission sportive a revu les règles concernant le respect des espaces aériens et notamment introduit l’utilisation du QNH réel :

L’organisation définit l’espace aérien sportif de la compétition au moyen d’un ou plusieurs fichiers informatiques au format OpenAir. L’organisation publie sur la fiche d’épreuve le QNH du jour ainsi que les altitudes QNH correspondant aux niveaux de vol utilisés dans l’espace aérien sportif afin depouvoir contrôler les niveaux de vol (FL). Lors de chaque briefing journalier l’organisation listera de façon non ambiguë les zones interdites et les zones autorisées. Toute pénétration dans un espace interdit sera sanctionnée par les pénalités indiquées en Annexe B : Tableau des Pénalités. Afin de pouvoir contrôler correctement son niveau de vol (FL), avant le décollage, il est indispensable d’insérer dans ses calculateurs le QNH du jour et l’altitude de décollage.

Cette mesure est importante car elle permet plus de précision et de sécurité, notamment pour le respect des altitudes exprimées en Niveau de Vol. L’utilisation du tableau de conversion standard est donc fortement conseillée. Vous pouvez télécharger ce document ici :

Table de Conversion des Niveaux de vol

Cette note permanente revoit aussi le système de pénalités dans le plan vertical et horizontal, pour mieux tenir compte de la précision des enregistreurs.