Bilan et analyse des REXEA 2016   8 décembre 2016

Contrôleur Aérien

Depuis 2010, la FFVV a mis en ligne sur son site et dans la NETCOUPE un formulaire rapide de Retour d’Expérience Espace Aérien afin de quantifier les retours d’expérience sur les relations entre prestataires de services de circulation aérienne et usagers vélivoles au cours de leurs vols.

Retrouvez toute l’année les statistiques des REXEA sur cette page

Les REXEA sont les messages déposés par les pilotes de planeur suite à leurs interactions avec les contrôleurs aériens, soit via le site de la NETCOUPE, soir directement avec le formulaire rexea.ffvv.org. L’analyse qui suit se base sur les commentaires faits par les pilotes, plus que sur les seules données statistiques. Elle correspond à la situation décrite par les messages REXEA de 2016, avec l’éclairage des années précédentes. Nous mettons volontairement de côté les organismes pour lesquels il y a trop peu de REXEA pour conclure quoi que ce soit.

Depuis 2010 le nombre d’appréciations REXEA est globalement stable, autour de 350 par an.

Analyse globale

Dans l’ensemble, les pilotes sont toujours satisfaits (69%) des services du contrôle et d’information de vol. Mais en 2016 c’est un chiffre en baisse (75% en 2015). Le chiffre des REXEA négatifs a significativement augmenté (14% en 2016 contre 5% en 2015), principalement parce que les pilotes et les clubs se sont servis du REXEA pour signaler des disfonctionnements au niveau des protocoles (Lyon et Mont de Marsan). A noter : les refus ou limitations de clairances ne sont pas toujours associés par les pilotes à un avis négatif mais ils sont très souvent classés neutres.
Du coté civil, le service est globalement homogène, avec quelques situations à améliorer ici et là. Un des axes de travail serait probablement le dialogue pilote-contrôleur. Nous notons que les pilotes aimeraient avoir plus d’explications lors d’un refus de clairance.
Du coté militaire, la situation est plus contrastée avec des organismes pour lesquels tout se passe bien et d’autres où il faudra manifestement engager un échange pour trouver des voies d’amélioration.
Noter que deux incidents ont eu lieu en 2016 où le pilote n’a pas osé insister auprès du contrôleur sur la nécessité d’obtenir une clairance dans l’espace considéré, et où la poursuite du vol a été compromise (Salon, Pau), l’un d’eux se terminant par une vache.
Il semble par ailleurs que, coté civil comme coté militaire, la phraséologie « Transit Planeur en Espace Aérien Contrôlé » (AIC A 03/14) ne soit pas vraiment connue des contrôleurs. Ceci devrait s’améliorer avec la mise à jour du manuel de phraséologie.
La proportion de transpondeurs est toujours importante (52%, dont 75% de Mode S). Cela ne correspond pas à la réalité de l’équipement de la flotte, car l’immense majorité des pilotes non équipés ne contactent pas les services de la circulation aérienne et ne déposent pas de REXEA. Par contre, le faible nombre de REXEA négatifs avec transpondeurs (7%) confirme que les planeurs s’intègrent bien en tant que vol contrôlé, et que le transpondeur est un atout pour qui veut retrouver sa liberté de circulation.

Organismes Civils

Bâle : service apprécié, le plus souvent avec transpondeur

Bordeaux Aquitaine : Pas beaucoup de retours mais service du contrôle globalement apprécié à l’exception près. Bon fonctionnement du protocole.

Bordeaux CRNA (traversées des AWY de la LTA Pyrénées) : peu de retours. Globalement positifs.

Chambery : peu de retours mais globalement très positif.

Clermont : beaucoup de retours, service globalement très apprécié, à l’exception près. Cependant, il vaut mieux avoir un transpondeur.

Lille : Globalement très positif, que ce soit pour les clairances comme pour les activations du secteur vol à voile.

Limoges : Pas beaucoup de retours, mais tous impeccables.

Lyon : il y a eu énormément de REXEA en 2016, tous liés aux refus d’activation des secteurs vélivoles de la TMA, ce qui explique la très mauvaise statistique du service Lyonnais. Nous n’avons par ailleurs aucun retour sur le service du contrôle avec transpondeur, probablement parce que ça n’arrive quasiment jamais.
Marseille CRNA et Info : quelques clairances avec transpondeur demandées, le résultat est aléatoire : soit le service est soit très apprécié car efficace et facilitant la réalisation des vols grâce à l’accès en altitude, soit il est refusé d’une manière que les pilotes considèrent comme arbitraire. Le service rendu par l’Info de Vol est globalement très apprécié.
Les activations des zones de vol d’onde R130 se passent généralement sans incident.

Marseille Provence : beaucoup de retours, globalement très positifs avec une gestion jugée comme très efficace du protocole qui permet des vols contrôlés dans la vallée du Rhône, même sans transpondeur.

Metz : pas beaucoup de retours, mais globalement positif.

Montpellier : beaucoup de retours, globalement très positifs. Montpellier est pionnier dans la gestion des planeurs avec transpondeur et le service y a toujours été très apprécié. Les retours négatifs concernent les refus de clairance lorsqu’il y a déjà 4 ou 5 planeurs dans la zone. La FFVV a demandé que ce problème soit résolu en déplafonnant l’espace concerné, ce qui devrait également faciliter le travail des contrôleurs.

Nantes : nombre significatif de retours, service très apprécié.

Nice : nombre significatif de retours, service toujours très apprécié.

Poitiers : quelques retours, globalement très apprécié en 2016

Pau-Pyrénées : peu de retours, ils sont généralement positifs, mais il y a eu en 2016 un exemple de mauvaise coopération entre le pilote et le contrôleur qui a conduit à une vache. Il faudra faire un REX de ce cas précis.

Rennes : nombre significatif de retours, globalement très apprécié sauf exception.

Saint Yan : nombre significatif de retours, service globalement très apprécié avec et sans transpondeur, mais parfois il faut parlementer sur la fréquence.

Strasbourg : beaucoup de retours et service globalement très apprécié (avec transpondeur). Quelques pilotes signalent qu’ils pourraient se passer des infos de trafic réciproques entre planeurs puisqu’ils sont équipés de Flarm.

Vatry : quelques retours, globalement très positifs.

Organismes Militaires

Avord : considéré comme courtois et pro. Même sans transpondeur.

Cognac : mitigé. C’est une grande zone pour laquelle il est important d’obtenir des transits. Globalement, le principe des couloirs fonctionne, mais il ne faut pas que le radar soit en panne. Par ailleurs il est difficile d’obtenir des déplafonnements, malgré que ce soit prévu au protocole. Les transits avec transpondeurs en dehors des couloirs sont eux aussi assez difficiles à obtenir, alors que cela fait partie des conditions générales de la R49 (« transit autorisé après contact radio, suivre les instructions »).

Mont de Marsan : de nombreux retours, tous signalant les éventuels refus d’activations des secteurs. Il faut rendre grâce à Mont-de-Marsan en précisant que le club de Nogaro ne fait pas de REXEA positifs lorsque l’activation des secteurs est accordée. Une analyse plus fine devra être faite en début de saison 2017.

Orange : nombre significatif de retours, service globalement apprécié, mais il faut avoir un transpondeur.

Orléans : quelques retours, service globalement bon, que ce soit sous transpondeur ou via le nouveau protocole, mais il y a régulièrement des refus qui ne sont pas compris. Ça a l’air mieux en 2016.

Camargue (Istres) : beaucoup de retours, service considéré comme impeccable (avec le transpondeur)

Salon : beaucoup de retours, service globalement apprécié, mais des difficultés d’accès à la R71A, qui est une grande zone stratégique pour le vol d’onde sont régulièrement signalés. Une rencontre avec l’ESCA de Salon a apparemment permis d’améliorer significativement les choses. Un incident concernant une demande de libération rapide de la R71 ayant mis un pilote dans une situation difficile en sous ondulatoire a fait l’objet d’une analyse conjointe avec Salon.

Tours : nombre significatif de retours, service en nette amélioration par rapport aux années précédentes, mais il vaut mieux avoir un transpondeur.

Ce document est téléchargeable au format pdf ci-dessous
 Bilan des REXEA 2016
447 Ko 08/12/16

Tags : , , , , , ,
Cette entrée a été publiée le jeudi 8 décembre2016 à 8 h 54 min, et rangée dans Actions/Résultats, National, REXEA, Transpondeurs, Vol Contrôlé. Vous pouvez suivre les réponses à cette entrée via son flux RSS 2.0.Vous pouvez laisser un commentaire, ou faire un rétrolien depuis votre site.

Aucune réponse

Laisser un commentaire